Stress et cancer : des liaisons dangereuses enfin reconnues !


Pendant longtemps, on a repoussé l’idée que les événements stressants ou traumatisants pouvaient participer au développement d’un cancer. Un cancérologue a enquêté sur ce sujet passionnant.

 

Dans un livre* qui vient de paraître, le Pr David Khayat revisite les liens tumultueux entre stress et cancer. Et cite notamment des études montrant un risque accru de cancer chez les rescapés de l’Holocauste, ainsi que chez des individus souffrant de stress au travail. Sans oublier  une enquête finlandaise ayant porté 18 000 femmes suivies pendant 22 ans : leur risque de cancer du sein était augmenté de 35% en cas de divorce ou de deuil. « Tous les stress sont susceptibles de participer au développement d’un cancer. Car n’est pas tant la nature du stress qui est en cause, mais le fait  que l’individu n’ait plus les capacités de le gérer. Par exemple si une personne souffre de la perte d’un conjoint, le risque survient quand elle n’arrive plus à évacuer sa tristesse, à partager ses émotions négatives : ces situations de stress qui débordent l’individu peuvent déclencher des mécanismes qui vont augmenter le risque de cancer. », explique le Pr Khayat

 

Tous les moyens sont bons

 

Ces mécanismes biologiques sont multiples : parmi eux, des bouleversements hormonaux induits par le stress. «  Ce dernier provoque une sécrétion plus importante des hormones du stress comme le cortisol et l’adrénaline : en trop grandes quantités, elles diminuent l’activité du système immunitaire – les globules blancs, les anticorps qui normalement nous défendent contre les agressions – du coup les cellules cancéreuses se développent car le système immunitaire ne s’oppose pas suffisamment à elles », souligne le Pr Khayat. Nous traversons tous des périodes difficiles, nous connaissons tous des ruptures, des deuils. Comment faire face afin d’éviter les conséquences négatives du stress? Tous les moyens sont bons pour se libérer d’un trop plein d’émotions négatives: l’écoute attentive d’un proche, la méditation, la psychothérapie, la sophrologie, le sport etc… A chacun de choisir celui qui lui convient le mieux.

 

Brigitte-Fanny Cohen

 

 

*« L’enquête vérité – Vous n’aurez plus jamais peur du cancer », du Professeur David Khayat aux éditions Albin Michel