Les varices : à ne pas prendre à la légère !


Pour ceux qui en souffrent, les varices sont davantage un problème esthétique que médical. Erreur ! Selon une étude scientifique, les varices peuvent représenter un sérieux risque pour la santé.

 

En France 18 millions de personnes – dont 12 millions de femmes- présentent des  varices. En effet, lorsque l’on souffre d’insuffisance veineuse,  la circulation sanguine n’est pas optimale et le  sang a tendance à stagner dans les jambes. Progressivement des veines superficielles se dilatent, se gorgent de sang, deviennent  parfois violacées, inesthétiques et ces varices sont source de complexes pour ces millions de femmes. Or les varices devraient susciter davantage de méfiance, comme le suggère une étude, publiée dans la revue scientifique le « JAMA » et réalisée pendant 7 ans auprès de 400 000 personnes : 200 000 avec varices et 200 000 sans varices. Résultats: la présence de varices multiplie par 5 le risque de phlébite. Et double le risque d’embolie pulmonaire.

 

La dangereuse embolie pulmonaire

 

« Il existe une relation anatomique entre les veines superficielles et les veines profondes, par le biais de petites veines qu’on appelle des « perforantes ». Du coup cette stagnation du sang dans les veines superficielles se répercute dans les veines profondes. D’où la possibilité d’une formation d’un caillot dans une veine profonde : c’est cela la phlébite », explique le Dr Jean-Charles Benzimra, phlébologue à Paris. On reconnaît une phlébite face à une jambe chaude, rouge, douloureuse, un peu enflée mais il faut confirmer le diagnostic par un échodoppler. « Les varices peuvent multiplier par deux le risque d’embolie pulmonaire car, en cas phlébite  et donc d’un caillot dans une veine profonde, ce dernier peut se détacher, aller dans la circulation veineuse, rejoindre le cœur droit, puis l’artère pulmonaire. Quand le caillot bloque cette dernière, une zone du poumon n’est plus du tout vascularisée : c’est l’embolie pulmonaire. Elle se manifeste par des difficultés à respirer, une douleur dans le thorax, une toux sèche. Si elle n’est pas prise en charge à temps, elle va entraîner une défaillance cardiaque qui peut être mortelle», précise le Dr Benzimra. Avoir des  varices doit donc être pris au sérieux : il s’agit d’une maladie chronique et évolutive, qui nécessite un suivi médical.

 

 

Brigitte-Fanny COHEN