Sidaction : mieux faire connaître le traitement préventif


Du 23 au 25 mars aura lieu le Sidaction. Objectif : collecter des fonds pour la lutte contre le sida mais aussi mieux sensibiliser le public à la prévention, notamment au traitement préventif contre le VIH, encore peu connu.

 

En France, chaque année, plus de 6000 personnes découvrent qu’elles sont séropositives. Dans 99% des cas, la contamination survient lors d’un rapport sexuel. Malgré les campagnes d’information, le préservatif n’est pas toujours utilisé. Aujourd’hui, il n’est d’ailleurs pas le seul moyen de prévention : depuis novembre 2015 est commercialisé en France un traitement préventif. La presse l’a surnommé quelque peu abusivement « la pilule anti-sida ». Pour les médecins, c’est la prophylaxie pré-exposition (PrEP).

 

Qui est concerné ?

 

Son principe est simple : il s’agit de proposer à une personne séronégative et qui n’utilise pas systématiquement le préservatif lors de ses rapports sexuels, un médicament à titre préventif afin de diminuer, voire d’empêcher le risque d’infection par le virus du sida. Ce traitement repose sur la prise de comprimés de Truvada : un médicament qui est une combinaison de deux molécules capables d’empêcher l’infection des cellules par le VIH. A l’origine, il a été commercialisé comme traitement curatif pour les personnes séropositives. Plusieurs études ont également montré l’efficacité du Truvada (ou de son générique) en prévention. « Lors des essais, nous avons constaté que le niveau de protection est très élevé : environ 80 de risques en moins de transmission du VIH », souligne le Pr Gilles Pialoux, chef du service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital Tenon (Paris). Bien sûr, toutes les personnes séronégatives ne sont pas concernées. Selon les experts, la PrEP est particulièrement indiquée aux hommes ayant des relations sexuelles non protégées avec des hommes, quand ces rapports sont considérés à haut risque. Ce traitement peut être également envisagé au cas par cas, et doit être prescrit par un médecin spécialiste du sida.

 

Brigitte-Fanny COHEN

 

Pour faire un don lors du Sidaction

www.sidaction.org

Numéro vert : le 110