5 bonnes raisons de mieux se nourrir en 2018


L’alimentation et la santé sont intimement liées, comme le prouvent encore ces études récentes qui devraient nous inciter à manger plus sainement cette année.

 

Eviter les sodas light 

Cette fois, c’est une certitude : les boissons édulcorées à n’aident pas à la perte de poids. Bien au contraire. Une nouvelle étude publiée dans la revue Obesity facts affirme que leur consommation est liée au développement du surpoids et de l’obésité.  Plusieurs hypothèses : les édulcorants augmenteraient la sensation de faim et l’attrait pour les produits gras et sucrés, en réduisant la sécrétion des hormones de satiété. Ils perturberaient le microbiote et favoriseraient l’apparition d’un diabète de type2.

 

Miser sur les pommes et les tomates

C’est un proverbe anglais bien connu : « Une pomme par jour éloigne le médecin » … surtout le pneumologue quand on est ancien fumeur. Des chercheurs ont étudié l’alimentation et la fonction pulmonaire de plus de 650 adultes en 2002. Des tests pulmonaires ont été effectués dix ans plus tard. les résultats publiés dans le European Respiratory Journal, montrent que ceux qui ont consommés des pommes ou des tomates régulièrement avaient un déclin plus lent de leurs fonctions pulmonaires. Un bénéfice vraisemblablement obtenu grâce aux antioxydants de ces aliments ! Et qui s’observe particulièrement chez les anciens fumeurs.

 

Les légumes verts contre le vieillissement du cerveau

Une étude américaine, menée sur près d’un millier de personnes âgées, vient de montrer les bénéfices d’une consommation quotidienne de légumes verts, notamment les épinards, les choux frisés, les choux verts ou encore la laitue. Les chercheurs ont observé de meilleurs capacités de mémorisation et un moindre déclin cognitif chez les sujets qui consommaient au moins une portion de légumes verts par jour, par comparaison à ceux qui n’en mangeaient pas ou rarement. Toujours selon ces chercheurs, le cerveau des consommateurs de légumes verts paraissait onze ans plus jeune !

 

Du thé contre le glaucome

Le thé est un breuvage millénaire paré de mille vertus. Mais une nouvelle étude parue dans le Bristish Journal of Ophtalmology vient de montrer, pour la première fois, que les personnes qui boivent du thé une fois par jour ont un risque de développer un glaucome réduit de 74%, par rapport à ceux qui n’en boivent pas. Des bénéfices obtenus grâce aux propriétés antioxydantes et anti-inflammatoire de cette boisson.

 

Moins de viande pour protéger ses reins

On sait qu’une consommation excessive de viande de viande rouge est un facteur de risque de maladies cardio-vasculaires et de cancer. Le think tank Terra Nova a alerté dernièrement sur les liaisons dangereuses entre la viande et les reins. Des apports alimentaires trop riches en protéines est associée à une dégradation de la fonction rénale. Aujourd’hui l’assiette des Français contient 60% de protéines animales contre 40% des protéines végétales. Le think tank suggère d’inverser cette proportion. Et notamment de consommer davantage de légumineuses comme les pois chiches, lentilles, fèves ou encore haricots secs.

 

Brigitte-Fanny COHEN