Des gestes simples pour prévenir la bronchiolite


L’épidémie de bronchiolite est déclarée dans plusieurs départements de France. Mais on peut mettre en place des mesures simples pour tenter de la prévenir et éviter à son bébé de l’attraper.

 

La bronchiolite est la bête noire des parents ! Cette infection respiratoire saisonnière, causée par un virus, affecte chaque année 480 000 bébés de moins de deux ans. Le virus pénètre les voies respiratoires, provoquant une hypersécrétion nasale. Ce simple rhume va s’aggraver puisque le virus atteint rapidement tout l’arbre respiratoire, entraînant un encombrement des bronches et des petites bronches. Le bébé peine alors à respirer, siffle et tousse. Dans les cas graves, ces difficultés peuvent aboutir à une détresse respiratoire nécessitant une hospitalisation. Mais, dans la grande majorité des cas, inutile de paniquer et de se précipiter aux urgences. La bronchiolite est bénigne et se soigne en ville.

 

Eviter les lieux publics

 

La bronchiolite est due à un virus très répandu et très contagieux. Il se transmet essentiellement par la salive, les éternuements, la toux. Un rhume, chez un enfant ou un adulte, peut être à l’origine d’une bronchiolite chez un nourrisson : c’est souvent le même virus. Ce dernier se transmet aussi par les mains d’une personne infectée (il suffit qu’elle ait toussé dans ses mains) ou par les objets qu’elle a pu contaminer. Il faut donc faire barrage à tous ces modes de transmission. On doit absolument éviter d’emmener un nourrisson dans des lieux publics où l’on croise en permanence des individus qui éternuent ou toussent. Il faut aussi se laver les mains à l’eau et au savon, pendant au moins 30 secondes, avant de  s’occuper d’un bébé. On ne devrait pas toucher un nourrisson avant ce geste primordial. Les personnes qui s’occupent d’un bébé doivent porter un masque chirurgical (vendu en pharmacie) si elles ont un rhume ou si elles toussent. Bien sûr, dans ce cas, on ne doit pas embrasser le bébé sur le visage ou sur les mains. En période d’épidémie, il faut passer cette consigne aux frères et sœurs qui fréquentent une crèche ou vont à l’école. Il est conseillé également de bien aérer la chambre du bébé pendant au moins 10 minutes chaque jour. Enfin, il ne faut pas échanger, au sein de la famille, biberons, sucettes, couverts non nettoyés. En respectant ces mesures d’hygiène, préconisées par les autorités de santé, on limite considérablement les risques de bronchiolite à son bébé.

 

Brigitte-Fanny COHEN