Non aux bébés végétariens


Des pédiatres tirent la sonnette d’alarme : les bébés et les jeunes enfants ne doivent pas suivre le régime vegan de leurs parents.

 

De plus en plus de Français sont adeptes du régime vegan : très en vogue actuellement, il se compose d’une alimentation 100% végétale. Poissons, œufs, produits laitiers et autres aliments d’origine animale, dont le miel, sont donc exclus. Mais ce parti pris gastronomique ou philosophique, s’il peut convenir à certains adultes, ne doit pas être imposé aux enfants. « Faire suivre un régime vegan à un tout-petit relève de la maltraitance nutritionnelle ! Dans notre service, nous hospitalisons chaque année plusieurs dizaines d’enfants de moins de deux ans – nourris notamment avec des laits végétaux (amande, noisette, soja, riz) – qui souffrent de dénutrition, avec une perte de poids et un retard de croissance  importants», affirme le Pr le Pr Patrick Tounian, chef du service de gastro-entérologie pédiatrique à l’hôpital Trousseau à Paris.

 

La santé de l’enfant en danger

 

Les risques pour la santé peuvent se révéler très sérieux. La carence en protéines peut provoquer des oedèmes, le manque de fer peut nécessiter une transfusion sanguine, le manque de calcium peut générer des fractures, la carence en vitamine B12 peut   entraîner des séquelles neurologiques… Bref, les parents ne doivent pas jouer avec le feu. Jusqu’à l’âge de 6 mois, l’aliment essentiel d’un nourrisson est le lait maternel ou le lait infantile à base de lait de vache, (exception faite des allergies au lait de vache pour lesquelles les médecins prescrivent des laits spécifiques). Ensuite, après la diversification alimentaire, les viandes, les poissons et les produits laitiers sont indispensables. Ce sont des sources majeures de protéines dont il est difficile de se passer pendant l’enfance et l’adolescence. En Italie, une députée a même proposé un projet de loi visant à pénaliser tout parent qui imposerait le régime végan aux moins de 16 ans.

 

 

Brigitte-Fanny COHEN