Diabète : attention aux boissons light


La journée mondiale du diabète, le 14 novembre, sera-t-elle l’occasion de faire le ménage dans son frigidaire ? Une nouvelle étude épingle les boissons « light ».

 

Cette étude, menée en Suède sur plus de mille personnes, et publiée dans l’European Journal of Endocrinology, confirme ce que d’autres recherches scientifiques avaient déjà suggéré : les boissons « light » contenant des édulcorants augmentent de façon significative le risque de diabète. Les conclusions des chercheurs suédois sont tout aussi étonnantes qu’inquiétantes : la consommation de plus de deux boissons sucrées par jour est associée à un risque doublé de développer le diabète de type 2. Même chose avec deux boissons « light »!

 

Image écornée

 

Comment expliquer ce phénomène ? A priori on pourrait penser que ces boissons édulcorées seraient favorables à la santé puisqu’elles permettraient de réduire la consommation de sucre. Mais cette logique d’apparence n’est pas implacable. Selon les chercheurs, les édulcorants de synthèse pourraient empêcher le bon fonctionnement des bactéries dans l’intestin, ce qui constituerait un facteur de risque de diabète. Par ailleurs, comme d’autres scientifiques, ils estiment que les boissons « light » ont un effet pervers : elles ne rassasient pas, sont parfois source de frustration, et augmentent même la sensation de faim. Du coup, les adeptes de ces boissons ont tendance à compenser en consommant des produits sucrés. Les boissons « light » donnent aussi bonne conscience : les personnes se sentent autorisées à manger plus, à faire des écarts alimentaires : paquet de chips, gâteau etc… Des comportements qui peuvent également augmenter le risque de diabète. L’image de ces boissons « minceur » prend donc un sacré coup avec cette nouvelle étude.

 

 

Brigitte-Fanny COHEN