Les vacances, c’est bon pour la santé


Mer ou montagne ? Farniente ou sport ? Comment profiter au mieux de ses vacances pour recharger ses batteries ?

 

Pour beaucoup arrive ce moment tant attendu : fermer ses dossiers, ranger son bureau et éteindre son ordinateur pour plusieurs semaines. Comment décrocher réellement et se refaire une santé physique et psychique? « Il y a deux bienfaits essentiels des vacances : le changement d’activité qui va permettre de stimuler d’autres zones de son cerveau. Et le ralentissement : ce qu’on faisait vite, pressé, nous allons enfin avoir du temps pour le faire », indique le Pr Michel Lejoyeux, psychiatre à l’hôpital Bichat à Paris. « Il faut impérativement reprendre le temps de s’occuper de soi et de ceux qu’on aime. Il convient également de retrouver une véritable qualité de sommeil qui fait cruellement défaut le reste de l’année», confirme Philippe Chavanne dans un livre qu’il vient de publier à ce sujet*.

 

Moins de maladies cardio-vasculaires

 

En ralentissant le rythme, en freinant l’habituelle course contre la montre, l’organisme va retrouver un nouveau souffle. « Les vacances vont diminuer les taux d’adrénaline -surnommée l’hormone du stress- qui spasme les vaisseaux, accélère le cœur et augmente la tension. Du coup on réduit le risque de maladies cardio-vasculaires. Parallèlement pendant les vacances, on augmente les taux de sérotonine qui est en quelque sorte l’hormone de la bonne humeur et de la tranquillité », souligne le Pr Lejoyeux. Des études ont montré également que les vacances étaient souvent l’occasion de manger plus sainement, de faire davantage d’exercice physique : autant de bienfaits pour la santé. Une enquête a même indiqué que les femmes anxieuses avaient davantage de chances de concevoir un bébé pendant cette période allégée du stress du travail et de la vie quotidienne. Pour profiter de ces bénéfices, combien de temps faut-il partir ? « Il n’y a pas de durée idéale. L’essentiel, c’est l’intensité de la vacance : est-ce qu’on est capable de faire le vrai vide de l’esprit? Certains ont besoin d’un mois pour le faire, d’autres y arrivent en une ou deux semaines. Ce qui est important, c’est d’arriver à décrocher : pas forcément se passer du téléphone portable ou de l’ordinateur. Mais faire en sorte que les activités artistiques, touristiques, sportives, gastronomiques prennent le dessus sur celles qui nous occupent le reste de l’année », affirme le Pr Lejoyeux. C’est sans doute cela le vrai secret des vacances.

Brigitte-Fanny COHEN

* « Les vacances, c’est la santé ! », éditions Hugo Doc.

  • « Tout déprimé est un bien portant qui s’ignore », par le Pr Michel Lejoyeux, éditions Jean-Claude Lattès.