Thalassothérapie : la rééducation post-traumatique


Plusieurs centres de thalassothérapie reprennent leur mission première : soigner après un accident de sport, de la route ou de la vie quotidienne.  C’est le cas de Saint-Malo qui propose la cure « mer et rééducation post-traumatique ».

 

La thalassothérapie s’est diversifiée ces dernières années, en proposant des cures de diététique, de détox, de retour au sport, sans oublier celles pour arrêter de fumer, mieux dormir ou encore aider les femmes après un accouchement. La vocation initiale de la thalassothérapie, c’est pourtant de soigner. Des études ont montré  l’efficacité de l’eau de mer chauffée sur les blessures liées au sport : fractures, entorses, blessures musculaires… Certaines nécessitent une intervention chirurgicale parfois une immobilisation – le plus souvent du genou ou de la cheville – mais le retour au mouvement peut être long, parfois hésitant par crainte de se faire mal. La thalassothérapie peut apporter une aide non négligeable.

 

Les vertus de l’eau de mer chauffée

 

Aux Thermes Marins de Saint-Malo, la cure « mer et rééducation post-traumatique » a été mise au point par l’équipe médicale de ce centre, composée de trois médecins et d’une dizaine de kinésithérapeutes. Elle est réalisée en partenariat avec la Fédération Française d’Athlétisme et accueille des sportifs amateurs et professionnels.  « Le soin phare de cette cure est la rééducation quotidienne en piscine d’eau de mer où le kinésithérapeute accompagne le curiste dans l’eau  pour mobiliser en douceur l’articulation convalescente. L’eau de mer étant chauffée, cela calme les douleurs et détend les muscles : on peut donc optimiser les étirements. De plus, quand on est immergé dans l’eau de mer, on pèse un dixième du poids de son corps, donc le mouvement est facilité et on progresse beaucoup plus vite », explique le Dr Hélène Gaumerais, médecin du sport aux Thermes Marins. Le curiste bénéficie également de séances de massages: quand on a mal, on a tendance contracter la zone douloureuse pour la protéger. Le kinésithérapeute va donc masser toutes les zones de tension pour diminuer les douleurs. Les bains à jets, les douches sous-marines ou encore les drainages marins vont offrir au curiste une détente musculaire plus globale. « A la fin de la cure les bénéfices que le sportif, amateur ou professionnel, peut attendre sont essentiellement un gain en amplitude articulaire, un renforcement musculaire et une meilleure confiance en lui», souligne le Dr Gaumerais. Cette confiance retrouvée est capitale pour reprendre le sport.

Brigitte-Fanny COHEN

Pour en savoir plus :

Thermes Marins de Saint-Malo :

www.thalassotherapie.com