Le low poo : pour laver ses cheveux sans les agresser.


Après le shampoo, le low poo ? C’est une nouvelle tendance capillaire qui nous vient des Etats-Unis

Certaines femmes américaines se sont rebellées et ont remplacé leur shampoing qu’elles jugeaient trop chimique et trop décapant par de l’après-shampooing. Mais, sur le plan de l’efficacité, cela laissait à désirer. C’est pourquoi certaines marques cosmétiques ont mis au point un soin intermédiaire. Exit les sulfates, les parabènes et autres silicones… Le low poo –ou shampooing « faible » – contient des agents lavants, mais plus doux et en moindres quantités. Par conséquent il serait moins agressif pour le cheveu et le cuir chevelu.

Mode d’emploi

La première utilisation peut décontenancer : le low poo ne mousse pas comme le shampooing traditionnel puisqu’il ne contient pas d’agents tensio-actifs. Il faut donc masser davantage la chevelure, et émulsionner avec de l’eau à plusieurs reprises pour obtenir une bonne efficacité. On peut laisser poser trois à cinq minutes puis il faut rincer abondamment. Inutile d’utiliser ensuite un après-shampooing. Les low poo sont indiqués pour tous types de cheveux ou presque : bien sûr, quand les cheveux sont vraiment très sales, ou très gras, il vaut mieux passer par la case shampooing.  Et donc utiliser un produit vraiment nettoyant. En revanche, pour des lavages fréquents,  voire quotidiens, les low poo représentent une bonne alternative. Et les cheveux sont propres, souples et bien nourris. En général les résultats sont au rendez-vous  et l’indice de satisfaction est élevé.

Brigitte-Fanny Cohen