Courir dans l’eau pour booster sa santé


On connaissait le footing, le jogging, le running… Un nouveau concept vient de faire son apparition en France : le « water run », autrement dit la course à pied dans l’eau. Une activité physique aux nombreux bénéfices pour la santé.

Le running -véritable phénomène de société- fait de plus en plus d’adeptes, avec une hausse de 40% sur la dernière décennie. Il concerne aujourd’hui près de 8 millions de personnes en France. Parallèlement l’activité physique dans l’eau  s’est considérablement développée: aquagym, aquabike etc… Le « water run » est né de ces deux tendances. La séance dure 30 ou 45 minutes, au choix. On court sur un tapis roulant, non pas dans une salle de sport mais dans une cabine individuelle.  Le corps est immergé jusqu’à la taille, l’eau – idéalement à 24°/25° – propulse des jets hydromassants, 18 au total.  Une fois qu’on est installé, le tapis motorisé défile sous les pieds. Chacun peut régler la vitesse en fonction de sa condition physique et des objectifs recherchés.

Objectif minceur

« Courir dans l’eau apporte de nombreux bénéfices : déjà le poids du corps est allégé de moitié, ce qui facilite l’exercice. Ce jogging aquatique est surtout moins traumatisant que le jogging en plein air : le corps étant plus léger, les tendons et les articulations ne reçoivent pas le même impact et sont donc mieux protégés », indique Gilles Amsellem, kinésithérapeute. Courir de cette manière est un atout sur le plan circulatoire, car la pression uniforme de l’eau et les jets hydromassants favorisent le retour veineux et soulagent les jambes lourdes. « C’est un bénéfice également sur le plan cardio-vasculaire, car il est prouvé que courir dans l’eau abaisse le rythme des pulsations cardiaques. C’est aussi une activité qui permet de dépenser plus de calories –entre 12 et 20 par minute, contre 8 à 12 en plein air- et qui peut par conséquent viser un objectif minceur », précise Gilles Amsellem. L’aqua jogging est particulièrement recommandé aux personnes qui n’ont pas couru depuis longtemps, et qui ont envie de reprendre le sport. Il est conseillé aussi aux seniors, aux personnes qui ont eu une blessure articulaire ou musculaire, ou encore un accident cardiaque. Certains sportifs l’ont adopté pour mieux s’entraîner. Le prix de la séance varie de 15 à 30 € en fonction de la formule d’abonnement retenue.

Brigitte-Fanny Cohen