Du soleil plein la tête


Garder de beaux cheveux l’été sans se prendre la tête, c’est possible. A condition de savoir comment les protéger du soleil, du vent et de l’eau de mer.

 

Les ultra-violets, le vent, le sel et le chlore mettent à mal les matières délicates. Et les cheveux, au féminin comme au masculin, qui en font partie, n’échappent pas à cette règle. Ces agressions estivales les dépigmentent et les assèchent. En effet, victime du cocktail eau-vent-soleil, la fine pellicule de sébum qui gaine les cheveux et les protège de la racine aux pointes, se détériore jour après jour. Résultat : les écailles qui recouvrent la tige pilaire s’assèchent et s’écartent. Au toucher ? Une texture paille. A la vue ? Une chevelure sans brillance. Il faut donc renforcer la protection naturelle des cheveux et veiller à les réparer des dégâts pendant toutes les vacances.

 

 

Protéger et laver

 

 

Objectif : limiter l’action destructrice des UVA qui pénètrent profondément la fibre capillaire et endommagent la kératine. Pour protéger les cheveux, les gainer et les imperméabiliser, il faut appliquer régulièrement dans la journée sur les longueurs et pointes, des gelées, des huiles ou des sérums enrichis d’indices de protection solaire, et ce après chaque baignade et après les avoir rincés à l’eau claire. Mais il ne faut pas s’arrêter là. Autre mission : laver ses cheveux avec des shampooings sans sulfate, conçus pour hydrater la tige pilaire tout en éliminant les résidus de sel, de sable ou de chlore. Pour conclure en beauté, on peut utiliser un soin réparateur, sous forme de masque ou d’huile, destiné à gainer le cheveu et à préserver sa brillance en resserrant ses écailles. En échange de ces attentions cosmétiques, les crinières s’afficheront souples et brillantes à la rentrée.

 

 

Brigitte-Fanny COHEN