Aux maux d’hiver, les baumes remèdes


Soumis à des températures glacées, les lèvres, les mains et les pieds réclament un traitement particulier.

 

Une bouche à croquer

Dépourvues de glandes sébacées, les lèvres sèchent d’autant plus facilement lorsqu’elles sont soumises aux froid sibériens. Comme un sol privé d’eau, elles risquent de peler, voire de se fendre. A leurs commissures, apparaissent des crevasses ou gerçures. Pour prévenir tous ces « bobos » de l’hiver, il faut leur offrir le bouclier protecteur via des sticks à lèvres nourrissants à base d’agents hydratants comme le beurre de karité. Mieux vaut aussi éviter d’arracher les petites peaux ou de passer sa langue sur les lèvres. Des gestes qui n’hydratent pas mais accentuent le desséchement.

 

Des doigts de fée

Le froid provoque une déperdition en eau et une vasoconstriction, responsables de la déshydratation. Pour ne rien arranger, les mains n’ont que très peu de glandes sébacées, et elles ont tendance à être sèches de nature. Les activités manuelles, tout comme la manipulation de produits ménagers, augmentent le risque de sécheresse et de gerçures. Porter des gants dès les premiers frimas, c’est bien, mais cela ne suffit pas. Après chaque lavage des mains, pensez à les hydrater avec des crèmes très concentrées en actifs nourrissants et adoucissants.

 

Des pieds en douceur

L’hiver, les pieds sont emprisonnés dans des chaussettes épaisses et des bottes, ils subissent des chocs thermiques entre le froid extérieur et le chauffage intérieur. Pauvres en glandes sébacées mais riches en glandes sudoripares (transpiration), ils se déshydratent jusqu’à afficher une surface rugueuse et même se fendiller. Le meilleur moyen de les protéger est bien sur de les hydrater généreusement matin et soir. Il faut des masser avec des formules concentrées en glycérine, huiles végétales ou acide hyaluronique, en insistant sur les zones rugueuses.

 

 

Brigitte-Fanny COHEN