Cancer : les 17 signes d’alerte sont méconnus


Une enquête vient de le souligner : peu de gens connaissent les premiers symptômes qui doivent faire penser à un cancer. Cette maladie frappe pourtant 365 000 nouvelles personnes chaque année en France.

 

Ne pas déceler les premiers symptômes du cancer peut entraîner un retard de diagnostic, et donc une perte de chances pour la guérison. Malheureusement, beaucoup de personnes n’arrivent pas à identifier ces signes avant-coureurs, comme le montre une étude publiée dans la revue PLOS One. Cette enquête a interrogé près de 2000 personnes de 50 ans et plus, n’ayant pas de cancer diagnostiqué. Il leur était demandé de répondre à des questions concernant des symptômes qu’ils auraient pu ressentir au cours des 3 derniers mois.

 

Des symptômes attribués à d’autres maladies

 

53 % ont ressenti des symptômes alarmants, mais seulement 2% ont invoqué le cancer comme cause possible. Les symptômes les plus couramment cités, comme pouvant être le signe d’un cancer, sont les « grosseurs inexpliquées ». En revanche, la perte de poids inexpliquée n’est jamais mentionnée comme signe d’alerte. Dans cette enquête, la plupart des personnes attribuent ces symptômes à d’autres problèmes médicaux : arthrite, kystes, infection, ou tout simplement le vieillissement. Si elles ne font pas directement le lien entre ces signes et le cancer, elles envisagent néanmoins que cela puisse être sérieux: elles sont 12 % dans ce cas quand un grain de beauté évolue, et jusqu’à 41 % pour une douleur soudaine et inexpliquée. 59 % ont eu le réflexe de contacter leur médecin pour élucider l’origine de ces symptômes.

 

Brigitte-Fanny COHEN

 

Encadré N°1

Les 17 signes d’alerte, selon le Centre de Recherche sur le Cancer du Royaume-Uni 

Une masse palpable ou un gonflement inexpliqués
Un grain de beauté qui change de taille ou d’aspect
Une plaie qui ne guérit pas après plusieurs semaines
Un ulcère à la langue ou la bouche qui dure plus de 3 semaines
Une toux qui dure plus de 3 semaines
Des difficultés persistantes à avaler ou à digérer
Des problèmes pour uriner
Du sang dans les urines
Du sang dans les selles
Des diarrhées qui durent plus de 4 à 6 semaines
Une perte de poids rapide et inexpliquée ou des suées nocturnes
Une douleur persistante (plus de 4 semaines) et inexpliquée
Un essoufflement
Tousser du sang

Pour les femmes spécifiquement :

Un changement de taille ou de forme du sein
Un écoulement de sang vaginal après la ménopause ou en dehors des règles
Un ballonnement persistant

Encadré N°2

Plus d’information sur le site l’Institut National du Cancer en France qui propose la liste des symptômes, cancer par cancer.

dev.e-cancer.fr