Protégez vos cheveux du froid


 

 

Lorsque le thermomètre dégringole, nos cheveux en profitent pour n’en faire qu’à leur tête. Electriques, ternes, plats, difficiles à coiffer, ils réclament des soins sur mesure.

 

 

L’hiver, la pluie, les intérieurs surchauffés, l’électricité statique et les températures glaciales extérieures s’attaquent aux cheveux : à leur réserve d’eau et à la fine pellicule de sébum qui les protège de la racine aux pointes. Résultat, ils se déshydratent, deviennent ternes et surtout électriques. Afin de ne pas les fragiliser davantage, ou même d’accentuer leur chute subie naturellement à l’automne, il faut déjà éviter ce qui peut agresser et déshydrater le cuir chevelu : à savoir les brushings répétés et très chauds et les colorations contenant de l’ammoniaque. On peut choisir plutôt des produits colorants bio dont les pigments naturels ne se contenteront pas de teinter les cheveux blancs: en couvrant les écailles, ils contribuent aussi à protéger les cheveux du dessèchement hivernal.

 

Laisser le cheveu respirer

 

Côté shampoings, que ce soit pour des cheveux secs ou gras, ne choisissez pas des produits trop détergents. Misez sur des formules douces à usage fréquents. Leur avantage est d’avoir un PH neutre et d’être surtout sans silicone. Mieux vaut éviter l’utilisation de ce composant chimique car, même si certains produits capillaires lissants et coiffants en contiennent, il s’élimine difficilement au rinçage, s’accumule peu à peu à la surface du cheveu et finit par l’asphyxier. Et, si la nature de vos cheveux vous le permet, contentez vous d’un seul shampooing par semaine. En se graissant naturellement, ils seront plus faciles à coiffer et naturellement mieux protégés. Reste à protéger les cheveux de l’agression du froid : le sébum recouvrant la tige pilaire étant le premier à en pâtir, on peut miser sur des soins nourrissants, destinés à gainer le cheveu. Des ingrédients naturels comme l’huile de Carthame, l’huile d’amande douce ou encore le kariténourrissent et gorgent d’eau le cheveu sans le graisser. En hydratant la tige pilaire, ces textures revitalisantes lissent les écailles et permettent aux longueurs de retrouver leur brillance sans les alourdir. Quant au choix du soin, les baumes et après shampoings dont le temps de pose n’excède pas 5 minutes seront mieux adaptés aux cheveux normaux, tandis que les masques (20 minutes de pose en moyenne) conviennent mieux aux cheveux particulièrement secs et dévitalisés.

 

Brigitte-Fanny COHEN