Non à la peau de crocodile !


Votre peau est sèche, sèche, sèche ? Ne laissez pas la xérose s’installer.

La peau qui tiraille, démange, rougit, craquelle, desquame… est une véritable torture au quotidien. Inesthétique et inconfortable à souhait, aussi difficile à enrayer qu’à supporter, le syndrome peau sèche touche aussi bien le visage que le corps et traduit une fragilité de la barrière cutanée. Garante de l’équilibre de la peau, cette dernière a pour mission de former un bouclier contre les agressions extérieures et de permettre le maintient naturel du niveau d’hydratation des cellules. Son dérèglement éventuel, induit par des causes multiples, altère le film hydrolipidique et entraine la diminution de la teneur en eau de la couche cornée. Résultat, la peau s’assèche et devient hypersensible aux changements d’environnement (chaud, froid, vent, calcaire, humidité). Démunie, elle peut sur réagir au simple contact d’un frottement de tissus ou d’un collant.

Eviter l’aggravation

A un stade léger, cet état de sècheresse, médicalement appelée xérose, peut concerner tout le monde. L’hiver par exemple, rares sont ceux qui échappent à l’effet bras rêches au toucher ou look croco sur le dessus des jambes. Après une exposition au soleil, avec la prise de certains médicaments, à cause de certaines maladies, la peau peut aussi devenir plus sèche. Sans un minimum de vigilance et de soins dermo-cosmétiques appropriés, la xérose peut s’accentuer surtout chez les personnes âgées ; et entrainer, outre des démangeaisons et des picotements de plus en plus inconfortables, des gerçures et crevasses aux mains et aux pieds. Inutile de noircir d’avantage le tableau. La peau sèche est un fait, pas une fatalité. Il suffit d’adopter les soins émollients les plus adaptés pour retrouver une peau plus douce et plus souple.

Brigitte-Fanny Cohen

Faire la différence entre une peau sèche et une peau déshydratée
Une peau sèche l’est par nature et traduit une déficience en lipides. Pour l’équilibrer, il faut lui en apporter en permanence (crèmes riches, compléments alimentaires, type huile de bourache et d’onagre…). Une peau déshydratée manque d’eau momentanément. C’est donc ce dont elle a besoin en priorité.
Il faut boire beaucoup et utiliser des crèmes hydratantes, dont la particularité est d’apporter de l’eau aux cellules cutanées.