VOUS AVEZ-DIT MAQUAM ?


Pour lutter contre le stress, une méthode de relaxation inédite en thalassothérapie.

Le maquam se révèle être une véritable arme contre le stress que l’on subit au travail ou dans la vie quotidienne, rythmée par de multiples obligations. Ce vocable étrange désigne un lieu mythique, celui dans lequel  les soufistes se retrouvaient pour jouer ou écouter de la musique au 14ème siècle. Aujourd’hui, on l’emploie pour évoquer cette musique si particulière, héritage de la civilisation musulmane. Ce terme fait également référence à l’eau, « ma » en arabe. Car le maqam est réalisé dans une piscine d’eau de mer, chauffée à 37°C. Il s’agit d’une séance d’aqua-stretch passif et de relaxation profonde, dirigée par un ostéopathe. Le curiste flotte sur le dos. Les yeux fermés, les oreilles immergées, il écoute une mélodie sous-marine apaisante. D’une main le thérapeute tient la nuque, de l’autre il enchaîne des mouvements de flexion et d’extension de l’ensemble du corps.  Au début il impulse au curiste des mouvements  de faible amplitude. Puis, au fur et à mesure, on se sent propulsé dans l’eau : une véritable chorégraphie aquatique. « Au départ, le curiste est en position fœtale, symbole de la naissance. Ensuite, on ouvre un bras, puis l’autre, une jambe, puis l’autre. A la fin de la séance de trente minutes, le corps entier  est déployé : il est  symboliquement amené vers la vie. Bien sûr, le curiste doit se laisser aller et avoir une entière confiance », explique Kamel Touadi, ostéopathe au Relais Thalasso de l’île de Ré.
Un ballet aquatique
L’objectif de ce soin, c’est de permettre avant tout une relaxation profonde. Mais les mouvements cycliques de flexion et d’extension des membres, puis du corps dans son ensemble, permettent aussi une détente musculaire. « Les personnes qui ne sont pas très souples, ou celles qui ont besoin, par exemple à cause d’un accident ou d’une arthrose, de récupérer de la mobilité, vont en tirer un bénéfice. Nous faisons  particulièrement travailler les genoux et le bassin. Chaque muscle est étiré, chaque articulation mobilisée Au final, ce ballet aquatique permet de relâcher les tensions neuro-musculaires et articulaires, d’autant plus que dans l’eau de mer chauffée, on ne ressent pas l’effort », précise Damien Bernard, ostéopathe au Relais Thalasso de l’île de Ré. A la fin de la séance, il faut remettre les pieds sur terre…. Pas facile de se reconnecter après ce voyage intérieur.

Brigitte-Fanny COHEN

Pour en savoir plus : dev.relaisthalasso.com