OPERATION CAMOUFLAGE


 

Ne laissez plus les petites imperfections cutanées gâcher votre capital séduction ! Les trésors de la cosmétique peuvent venir à bout des rougeurs, tiraillements, boutons, brillances et autres petits bobos de la peau.

Le grain de peau joliment velouté, les pores impeccablement serrés, le teint lisse et éclatant de santé… Si les Américaines appellent ça l’ »empowered skin », toutes les femmes du monde en rêvent. Un épiderme tellement parfait qu’on n’a même pas besoin de le maquiller ! Malheureusement, entre le fantasme et la réalité, il y a un fossé esthétique. Mais on peut tricher… Au service des rougeurs, boutons, comédons et autres désagréments cutanés, le marché offre un choix très large de produits de beauté.

Les bons gestes
Pour faire disparaître ces petits défauts, le plus souvent transitoires, la baguette magique s’appelle maquillage. Top pour cacher, mais non soigner, les produits doivent être non comédogènes.
–    Le correcteur.
Si votre bouton commence juste à pointer, contentez vous d’appliquer dessus un peu d’anticerne en stick – les textures liquides n’adhèrent pas – avec un pinceau ou au doigt propre. Choisissez une demi-teinte plus claire que votre fond de teint. En revanche, si le bouton affiche un rouge bien franc, il faudra dégainer un stick vert, dédié à atténuer la couleur de l’imperfection.
–    Le fond de teint.
Unifier l’ensemble du teint, telle est la mission de ces produits miracle. Pour éviter l’effet plâtre et laisser la peau respirer, optez pour des crèmes hydratantes teintées ou des fonds de teints très fluides et légers.
–    La poudre.
Touche finale de votre opération camouflage, une poudre libre, appliquée au gros pinceau sur l’ensemble du visage. Elle va matifier le teint, idéal pour les peaux grasses.
Camoufler, c’est en quelque sorte un dépannage.  Il vaut mieux essayer de prévenir et limiter ces imperfections par une hygiène irréprochable et des soins adaptés.

Brigitte-Fanny Cohen