ACCIDENTS DOMESTIQUES : LES BEBES AUSSI


Cinq millions d’accidents domestiques chaque année en France, dont 18 500 décès. Attention, les nourrissons ne sont pas épargnés.
Les bébés portent tout à la bouche dès l’âge de quatre mois. Dès qu’ils commencent à se déplacer à quatre pattes, les risques sont majorés. Ils peuvent avaler n’importe quoi. La plupart du temps, l’ingestion  accidentelle est sans gravité et l’objet évacué par les selles. Parfois l’objet est dangereux par sa forme ou sa composition. « Il faut rendre inaccessibles tous les objets aux extrémités pointues, tous ceux qui sont arrondis (de la taille d’une pièce de un euro) qui peuvent passer dans l’œsophage et se coincer dans les voies respiratoires supérieures, ainsi que les piles -particulièrement les piles boutons- qui contiennent des produits très toxiques », souligne le Dr Pascal Cassan, médecin conseiller national à la Croix-Rouge Française. Pour minimiser les risques, il est nécessaire de ranger et passer l’aspirateur régulièrement. A l’heure de l’apéritif, le danger est décuplé : cacahouètes, pistaches, noisettes et amandes sont dangereuses jusqu’à environ 5 ans.
Cela n’arrive pas qu’aux autres
Les nourrissons sont très toniques et gigotent beaucoup. Il ne faut jamais les laisser seuls, même calés avec des coussins, sur un lit d’adulte ou un canapé. Il faut toujours attacher son bébé dans la poussette ou la chaise haute. Tomber de la table à langer n’a rien d’exceptionnel. Et les traumatismes crâniens sont fréquents chez les nourrissons car la taille et le poids de leur tête sont proportionnellement plus importants. Il est préférable d’installer la table à langer dans un angle afin qu’il n’y ait plus qu’un côté dangereux. Ne laissez jamais votre bébé seul, même une fraction de seconde. Oubliez la sonnerie du téléphone et autres sollicitations. Attention au bain : les noyades ne concernent pas que les piscines privées. Chaque année, les baignoires sont aussi le théâtre de drames. « Un nourrisson peut se noyer en quelques secondes, même dans 10 cm d’eau. On ne doit jamais quitter la salle de bains et laisser un bébé, même pour une seconde », avertit le Dr Cassan. Tous les parents doivent être sensibilisés à ces accidents ainsi que les personnes susceptibles de garder un bébé. Apprendre les gestes d’urgence permet d’acquérir les bons réflexes de prévention. En cas problème, on est apte à s’occuper du bébé en détresse en attendant les secours.Cette formation peut permettre de sauver la vie d’un enfant. Peut-être le vôtre.

Brigitte-Fanny COHEN