DES JAMBES AU TOP POUR L’ETE


Adieu peau de croco blanche et version cactus! Pendant les vacances, on chouchoute ses jambes pour que leur exposition rime avec perfection.

Les premiers rayons de soleil déclarent ouverte la chasse aux poils. Première geste à adopter : le gommage, afin de préparer au mieux la peau à être épilée. La texture granuleuse permet de décoller les cellules mortes qui encombrent la surface de l’épiderme, le déshydratent et surtout, encouragent la pousse des poils sous-cutanés. Pour les peaux sensibles, un léger peeling quotidien s’impose, via des gels douche agrémentés de petites billes exfoliantes ou des savons contenant des particules solides non liquéfiables telles que les algues, le son, les flocons d’avoine ou les herbes séchées.

Mission épilation

Reste à choisir l’épilation la plus appropriée. Pour être impeccable jour après jour, certaines optent pour un petit coup de rasoir. Seulement voilà : cette méthode, certes rapide et radicale, est des plus contraignantes de par sa répétition quotidienne. Par ailleurs, le passage répété de la lame présente des risques de micro-coupures et endommage le film hydrolipidique. Mieux vaut déloger les poils de leur racine et choisir pour cela l’épilation à la cire. La chaleur de l’été ne faisant pas bon ménage avec le système veineux, les bandes de cire froides sont à privilégier sur les jambes.

Des jambes hâlées sans effort

Petite touche finale pour une mise en beauté estivale : les autobronzants, qui permettent d’obtenir un joli teint caramel sans soleil et sans danger pour la peau. En spray, lait, lotion, gel, mousse… quelque soit la galénique, la règle d’or est de sélectionner le produit en fonction de la carnation naturelle de la peau. Plus une texture est concentrée en DHA (en général 5%), plus elle se destine aux teints mates. A l’inverse, pour les peaux claires, il faut une concentration en DHA qui ne dépasse pas 3%. Pour le reste, aucun impératif si ce n’est de ne jamais oublier que les autobronzants ne contiennent aucun filtre solaire ! Donc une fois exposées au soleil, les jambes –comme le reste du corps- devront être protégées par une crème solaire. Attention aussi au syndrome « jambes lourdes » : la chaleur dilate les veines. A l’inverse, le froid a un effet vasoconstricteur. Un bon geste : rafraîchir ses jambes. Soit par l’application de gels anti-fatigue à base de camphre et de menthol, soit par des petites douches locales en remontant le jet d’eau du gros orteil à l’intérieur du genou et en insistant sur le creux de l’articulation avant de redescendre jusqu’à la cheville. On peut aussi opter pour un massage avec une huile drainante dans le sens du retour veineux, c’est-à-dire de la cheville vers le genou. Sans oublier l’exercice physique : il suffit en effet de marcher d’un bon pas pendant une trentaine de minutes par jour, pour activer la circulation sanguine. Et se façonner en même temps belles jambes !

 

Brigitte-Fanny Cohen