LES PETITS MAUX DE L’ETE


Votre enfant part en vacances… Tous les petits maux de l’été le guettent : coup de soleil, coup de chaleur, piqûre de moustique, petites blessures… Emportez tout ce qu’il vous faut pour le soulager rapidement et surtout soyez préventive !

Tout d’abord, le point sur la protection solaire des enfants. Le fait que vos enfants bougent (et ne s’exposent pas à proprement parler) n’exclut pas pour autant la protection. Même sous un voile nuageux, 80% des U.V passent. De plus le t-shirt peut s’avérer une protection très insuffisante : les t-shirts blanc ne protègent que contre les infrarouges (ceux qui « chauffent ») et pas contre les UV (ceux qui « brûlent »). Même si c’est moins agréable pour l’enfant, vous préfèrerez les t-shirts et les chapeaux de couleur foncée. Et en matière de chapeau, vérifiez qu’ils ont un rabat et couvrent les oreilles, sinon gare aux chapelets de cloques ! Evitez les expositions entre 11h et 16h.

Protection maximale…

Bien entendu, vous n’exposerez pas vos bébés de moins d’un an, y compris ceux qui ont la peau mate car le risque de mélanome (cancer cutané) est élevé. Attention à bien enduire la plante des pieds des petits qui ne marchent pas et se déplacent à quatre pattes …
Choisissez des produits spécifiques pour les enfants (pour peau sensible, à texture « visible » pour une application sans faille, incluant des agents surgraissants et une résistance à l’eau : au moins 50% du produit reste après le bain) d’indice 50+. Et si malgré votre prudence votre petit prend un coup de soleil, ayez à portée de main une crème cicatrisante.

Vacances tout confort pour bébé…

Il faut penser avant de partir à la trousse à pharmacie du tout petit avec bien sûr du paracétamol pédiatrique (contre la douleur et la fièvre) et un thermomètre électronique incassable. Pensez aussi à un médicament contre les vomissements et le mal des transports (privilégiez l’homéopathie). Vous glisserez par ailleurs dans votre trousse d’urgence : un hémostatique (arrête les saignements) et un antiseptique local pour désinfecter les petites blessures, des pansements imperméables à l’eau et aux bactéries, des bandelettes adhésives de suture, des doses homéopathiques d’arnica et un gel d’arnica. Pour les petites brûlures, pensez à emporter des pansements hydrocolloïdes ou lipodocolloïdes. Pour les piqûres, vous aurez pensé à un répulsif, une pommade anti-démangeaison (ou de gel d’Apis pour les nourrissons), un antihistaminique oral (anti-allergique).

Attention au coup de chaleur…

Le coup de chaleur se produit lors d’une exposition excessive à la chaleur et se manifeste par une fièvre supérieure à 40°c, accompagnée de perte de connaissance, de signes cutanés (peau brûlante, langue sèche) et parfois de troubles digestifs (nausées, vomissements, diarrhée..).
Comment le soigner ? Rafraîchir et réhydrater l’enfant (attention à ne pas le plonger dans une eau trop froide car il risque un choc thermique). En cas de perte de connaissance, alertez le SAMU.
Comment le prévenir ? Faîtes boire très régulièrement votre enfant. Ne le laissez pas statique au soleil ou dans un lieu fermé (voiture, cabane…). Utilisez casquettes, parasols, t-shirts (avec crème protectrice si le t-shirt est clair).